Créateur ou artisan ?

par Malyzarie  -  11 Août 2012, 13:03  -  #Créations

 

Depuis que je tente de faire des émaux, l'attente devant le four pour atteindre le point de température idéal pour le brassage des couleurs me laisse du temps pour réfléchir.

 

SAM_0165.JPG

Je me suis pompeusement déclarée créatrice de bijoux et je remets le statut en question.

Pourquoi ?

Aujourd'hui nous sommes nombreuses et nombreux à créer des bijoux.

Il suffit d'avoir un peu de créativité, de dextérité et les multiples fournisseurs vous proposent toute une gamme de produits à assembler ou à travailler.

Je me lance dans le travail des émaux « traditionnel » alors qu'il existe la pâte polymère, l'émaillage à froid, par exemple, techniques plus simples et plus rentables.

Je fais un cabochon en émaux, contre émaillé pour sa résistance, et plutôt que de céder à la facilité d'acheter un support bague tout fait et de le coller, je confectionne ma bague avec le laiton, je fais de la brasure pour consolider le tout et je passe un temps infini pour un sertissage plus artisanal que conventionnel.

Pas rationnel tout ça !

Et pourtant, je ne me vois pas changer de direction.

Je ne cherche pas les tendances, je ne m'inspire pas des créations de mes collègues, je continue à ne pas me simplifier la vie en préférant la lime et l'abrasif au matériel, je ne dessine pas mes modèles, je laisse l'inspiration venir dans une totale spontanéité.

C'est comme dans la peinture, quand je suis devant la toile je ne sais pas où je vais, c'est l'instinct, la musique, les mots, mon humeur, les histoires qui m'entourent, la luminosité du ciel ou l'obscurité de l'hiver qui me guident.

J'ai un siècle de retard !

Je voulais associer ma peinture et mes bijoux. L'idée est toujours là, sauf que j'ai relégué les cabochons en verre que j'avais acheté parce que ce n'est pas ainsi que je veux fusionner les matières.

Cette réflexion m'amène à la conclusion suivante, je suis à ranger dans la catégorie « artisan d'art », et je compte bien défendre le travail « à l'ancienne » autant que faire se peut !

Et si un jour je dois m'orienter différemment pour subsister, je frapperai aux portes de grossistes qui vous vendent des bijoux tout faits pour moins d'un euros et qu'on trouve à l'étalage en 5 et 10 euros.

Mais là, j'aurai perdu mon âme....

C'est pas demain, du moins je l'espère.

Rendez-vous la semaine prochaine pour des pièces purement artisanales !!!

SAM_0164.JPG

La Ménagère Trentenaire 11/08/2012 22:53


Tu sais ce que je pense des artisans : je les envie, et je jalouse leur dextérité. Savoir faire des choses de ses mains, travailler les matières, c'est quand même quelque chose ! 

Donc voilà, je te jalouse. :) 

Malyzarie 12/08/2012 02:19



Reste jalouse...c'est un super moteur pour moi :)